Conseil et Audit > Audit + Conseil

auditeurL’audit et le conseil sont deux composantes (souvent) essentielles nécessaires à une démarche de progrès ayant par exemple comme référentiel l’iso 9001.

Une fois cela établi, je vous propose de vous interroger sur le mélange quelquefois dangereux de ces deux activités…notamment en audit de certification !

Monsieur l’auditeur nous devrions faire quoi selon vous ?

audit-conseilLa tentation est grande pour le responsable qualité (ou l’entreprise de manière générale) de solliciter l’avis et les conseils de l’auditeur lors de l’audit initial.

A ce moment là l’auditeur devra faire preuve de (beaucoup de) pédagogie et expliquer à la personne que cela ne serait pas rendre service à l’entreprise de sortir de son rôle pour sombrer dans un mélange des genres peu pertinent voire dangereux…

L’auditeur est là pour établir des conclusions d’audit à partir des preuves factuelles relevées et de mettre ces dernières en perspectives par rapport aux critères d’audits définis (cf.ISO 19011)…

C’est aussi cela faire preuve d’éthique et de discernement.

Et qu’est-ce qui se passe quand Monsieur l’auditeur est « trop gentil » ?

ligne-rougeDans ce cas, il franchit la ligne rouge…

L’auditeur doit présenter ses conclusions d’audit et il appartient à l’entreprise de réfléchir à la meilleure façon de lever les écarts, c’est cela qui permet l’amélioration continue.

Outre le fait de se décrédibiliser (cela le regarde), il propose des actions concrètes d’amélioration à l’emporte-pièce dans une entreprise qu’il connaît depuis quelques heures.

Ces conseils ne stimulent en rien l’entreprise, les conseils sont du réchauffé de qu’il pense « être le mieux » (notez le passage de l’objectivité de l’auditeur à la subjectivité du type à l’analyse partielle et au conseil « café du commerce »).

« De toute façon il aura de meilleures idées que moi…il a l’habitude lui… »

Rien n’est plus faux que de penser ainsi !

Vous ne soupçonnez pas l’imagination et les ressources dont disposent ceux qui travaillent au quotidien avec vous !

Et du choix des indicateurs jusqu’à la gestion documentaire adaptée à l’entreprise, les opérationnels sont certes plus lents…mais bien meilleurs que ces auditeurs du dimanche ;)

Les vrais experts de votre activité c’est vous ! (souvent l’auditeur a été choisi car il avait de l’expérience dans un secteur d’activité vaguement similaire).

« De toute façon l’auditeur est là pour nous dire comment faire et faire au mieux non ? »

En théorie oui, car c’est pour cela qu’ils sont payés.

Mais, certains, en adoptant ce mélange dangereux font un mauvais audit et du conseil douteux.

Il vous appartiendra, de prendre votre courage à deux mains et de remettre chacun à sa place….c’est dur lorsqu’on a en face son « certificateur », mais il faudra le faire.

« Une anecdote, une anecdote ! »… « Bon ok ;)  »

anecdote-auditDernièrement je reçois un coup de fil d’un auditeur qui devait procéder, le lendemain, à un audit pour une entreprise que j’ai accompagnée.

Il me propose un marché « étrange » (pour le moins!).

Si je ne cherche pas à remettre en cause un écart qu’il pourrait détecter, mon client bénéficiera d’un conseil gracieux! et « ainsi chacun appréciera l’audit » !?

Autant vous dire, que j’ai précisé à ce monsieur, que nous ne cherchions pas à avoir un audit agréable mais un audit objectif.

Et de surcroît, je lui ai fait la promesse de remettre en cause tout écart que je jugerais fantaisiste.

Enfin, je lui ai rappelé que personne ne lui avait demandé du conseil, mais un audit !

Le lendemain, ce fut assez « tendu » à son arrivée, mais l’audit a été conduit avec professionnalisme et jamais nous n’eûmes à faire les frais d’une réaction revancharde de sa part.

Une conclusion…parce que vous le valez bien :)

N’acceptez pas d’être un exécutant des caprices d’un auditeur, vous êtes là pour faire progresser votre entreprise toute l’année et non pour cirer les pompes d’un type qui vient une fois par an.

Le client c’est vous, et c’est lui qui doit vous satisfaire (en restant à sa place et…sans céder à vos caprices….pour votre bien !).

Un message aux responsables qualité:

Le progrès cela se manage, cela ne se gère pas… !

De votre posture pro-active dépendra…la vision que votre direction a (ou aura) de vous…et la pérennité de votre poste…pensez-y ;)

Partagez ce contenu...Twitter3Facebook5Google+6LinkedIn0Email
Tags: , ,

Comments

2 Comments so far

  1. Plaidoyer pour que l’audit de certification ne soit pas de l’audit-conseil ! | Le Blog ISO 9001 | Démarches qualité et Tourisme | Scoop.it on août 22, 2012 9 h 44 min

    [...] Conseil et Audit > Audit + Conseil   [...]

  2. Plaidoyer pour que l’audit de certification ne soit pas de l’audit-conseil ! | Le Blog ISO 9001 | Réglementation des équipements touristiques | Scoop.it on août 23, 2012 9 h 49 min

    [...] Conseil et Audit > Audit + Conseil  les limites des 2 rôles !  [...]

Name (obligatoire)

Email (obligatoire)

Site web

Speak your mind