logiciels et qualitéVoici quelques logiciels gratuits et simples d’utilisation qui m’ont énormément aidé à  gérer mes « projets ISO ».

1) DropBox

https://www.dropbox.com/

L’essayer c’est l’adopter !

Ce logiciel vous permet de bénéficier (dans sa version gratuite) d’un disque dur en ligne de 2 GO, avec partage et synchronisation de fichiers.

Vous lui indiquez quels dossiers sont publics  (partagés) ou privés et qui fait partie du groupe de travail (un simple ajout d’adresse e-mail suffit à rajouter un utilisateur s’il s’est au préalable enregistré, simple non ?).

Stockage documents iso 9001

.

.

Ainsi, par exemple si dans votre TPE/PME vous mettez à jour une procédure, les utilisateurs recevront une notification en temps réel dans leur barre des tâches.

Vous aurez ainsi accès à tous vos fichiers sur l’ensemble des ordinateurs bénéficiant d’une connexion internet, un login et mot de passe suffisent à accéder à votre compte.

Les studieux pourront ainsi travailler leurs dossiers à la maison sans avoir à les copier sur une clé USB, les boutes-en-train auront les photos de leurs vacances toujours à portée de main pour amuser la galerie.

Ce logiciel est très utile pour la gestion documentaire dans les entreprises ne bénéficiant pas de serveurs/réseau.

Mettez un raccourci dans votre barre des tâches des sous dossiers dont vous vous servez le plus et déposez les fichiers que vous souhaitez stocker ou partager.

2) Launchy (PC)

http://www.launchy.net/

Arrêtez de naviguer dans vos sous dossier à la recherche de vos documents Qualité !

Trouvez vos procédures qualité

Une fois installé sur votre ordinateur, le logiciel indexera sur votre disque dur l’ensemble de vos dossiers et fichiers (vous pouvez lui notifier ou exclure les dossiers à prendre en compte) et se tiendra prêt à vous donner l’info dès les deux premières touches pressées.

Ainsi par exemple si vous tapez « ma » il vous proposera d’ouvrir la procédure « maintenance ».

Pour gagner encore plus en rapidité notifiez un raccourci clavier facile d’accès pour appeler le champ de saisie (par ex : « alt+espace »).

Avec ce logiciel vous économiserez le temps et les nerfs du responsable Qualité organisé que vous êtes !

3) Google Alertes

http://www.google.fr/alerts

Vous avez besoin de vous tenir informé sur un sujet en particulier ?

Il existe, aujourd’hui,  mieux que « Google » c’est « Google alertes » !

Il s’agit d’un système de veille sur l’actualité en temps réel pour les requêtes que vous aurez choisies.

Pour l’utiliser vous avez besoin d’un compte chez Big brother (c’est déja fait si vous utilisez déjà l’un de leurs services par ex: Gmail)

Vous indiquez un e-mail et une fréquence et hop! L’ensemble des informations sur « l’ISO 9001:2008 » ou le « LEAN » se retrouvera sur votre boite mail.

4) Gantt Project

http://www.ganttproject.biz/

planning qualité.

.

.

.

.


Vous avez besoin d’un planning pour votre démarche Qualité à la manière de « Microsoft Project » sans avoir les moyens ni le courage de vous attaquer au mastodonte?

Gantt Project est fait pour vous ! Certes il ne rivalise pas avec la pléthore de fonctionnalités de son frère aîné mais il affiche un planning convivial et clair, affecte les ressources, possède les fonctions « Gantt et PERT », ce qui répond aux besoins de 99,99% des TPE.

Dans la même veine mais en plus austère vous avez « Open Project » : http://openproj.org/openproj

5) Anxiety (Mac)

http://anxiety.softonic.fr/mac

Votre écran d’ordi n’est plus qu’un panneau d’affichage pour posts-it à l’automne ?

Anxiety, le bien nommé, est un petit recueil de tâches qui s’affiche discrètement (effets de transparence) en premier plan sur votre Mac.

programme qualité

Mieux encore il affiche des rappels et se synchronise à vos différents plannings ICAL.

Plus astucieux que révolutionnaire, ce genre de logiciels est très simple et très utile au quotidien, que lui demander de plus?

D’être sur PC ? Bon pour ne pas vous laisser ruminer tout le week end façon chef de projet-geek-psychopathe voici un lien vers quelques « équivalents PC » (non testés): http://www.softonic.fr/s/post-it-avec-alarme

J’espère que parmi ces logiciels quelques uns vous aideront comme ils m’aident au quotidien.

Partagez ce contenu...Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0Email this to someone

Comments

7 Comments so far

  1. Michel GUILLOUT on juillet 15, 2010 8 h 55 min

    Un autre logiciel « GRATUIT » qui permet à la gestion complète de la démarche qualité au quotidien….

    j’ai mis gratuit entre guillemet car le logiciel est « gratuit » (pas de coût de licence pas de coût de maintenance) mais il est fourni après formation « obligatoire ». De plus il est OPEN SOURCE …

  2. admin on juillet 15, 2010 9 h 18 min

    J’ai publié votre commentaire, toutefois, puisqu’une formation est obligatoire pour avoir le logiciel, il n’est donc pas « gratuit ».

    Si il est « open source » où sont les codes sources que l’on peut modifier à sa guise?

    Sans cette information je me verrai dans l’obligation de supprimer votre commentaire précédent.

    Vous pourrez reposter un commentaire pour faire de la pub pour votre logiciel mais sans les termes « exacts » (pour ne pas parler de publicité mensongère).

    Merci donc de nous indiquer où se trouve l’accès aux codes sources.

    Philippe.

  3. Michel GUILLOUT on juillet 15, 2010 13 h 09 min

    Loin de moi l’idée de faire de la « publicité mensongère ».

    Le logiciel « en tant que tel » n’est pas facturé, il est donc « gratuit » par contre je facture deux jours de consultant pour la personnalisation, le transfert de compétence et la formation du RQ.
    Les mises à jour du logiciel sont gratuites sans contrepartie et les demandes d’évolution (Hors spécifique) aussi.

    Pourquoi cette « formation » obligatoire ? Tout simplement parce que sans un minimum de transfert de compétence la mise en place d’un logiciel de gestion de la démarche quel qu’il soit est difficile. J’ai déjà testé la fourniture gratuite sans assistance et cela s’est toujours terminé par un échec pour le RQ et une perte de temps pour moi.

    Le logiciel est en fait un site web écrit en php (qui est un langage « interprété » et non « compilé ») donc à partir du moment où le logiciel est installé dans une entreprise elle dispose « de fait » du code source.

    Comme pour tous les logiciels « open source » Les utilisateurs peuvent à leur guise modifier et faire évoluer le logiciel, mais aussi le laisser dans l’état standard et bénéficier des mises à jour.

  4. Lyron on juillet 27, 2010 9 h 32 min

    Quelque chose d’open source a pour caractéristique d’être librement redistribuable. Or, je doute que vous soyez d’accord pour qu’un de vos clients redistribue gratuitement les sources sur internet.

    Votre produit n’est donc pas open source, et il n’est pas gratuit non plus, puisque la « formation » payante – qui me semble inutile pour les utilisateurs expérimentés – est obligatoire.

  5. Michel GUILLOUT on juillet 27, 2010 11 h 30 min

    Exact sur le fond. Mais sur la forme ….

    Pour rappel, ce qui différencie essentiellement un logiciel « open source » d’un logiciel traditionnel (souvent appelé « logiciel propriétaire ») est que la licence sous laquelle il est distribué présente plusieurs caractéristiques essentielles :

    • elle est gratuite >> C’est le cas
    • elle octroie à l’utilisateur des libertés (d’où le nom « logiciel libre ») beaucoup plus larges que la grande majorité des licences traditionnelles, dont essentiellement :

    o le droit d’utiliser le logiciel pour n’importe quel usage (y compris commercial) et dans n’importe quel contexte. >> C’est le cas
    o le droit de faire des copies du logiciel >> C’est le cas
    o le droit de l’étudier et de l’observer >> C’est le cas
    o le droit de le modifier, ainsi que le droit de redistribuer les copies ou les améliorations du logiciel >> SUR CE POINT VOUS AVEZ RAISON, JE PREFERE NE PAS VOIR LE LOGICIEL « DISTRIBUE » DE FACON AUTONOME
    • elle donne enfin un libre accès aux codes-sources du logiciel (d’où le nom « open source »). >> C’est le cas.

  6. Lyron on juillet 28, 2010 10 h 29 min

    Certes, mais ce que Mr Triaille, dont vous citez le document, n’explicite pas suffisamment, c’est que cet aspect de libre redistribution n’est pas qu’un simple point, mais qu’il s’agit de la seconde caractéristique la plus importante de l’open source après la diffusion des sources.

    De plus, le fait que les sources soient diffusées dans votre cas est un faux argument : il s’agit là d’une particularité des technologies utilisées (langages de script et de balisage non compilés), pas d’un choix volontaire d’ouverture des sources. Il est difficile de distribuer un script PHP closed source… Mais certes, les sources sont diffusées.

    Pour en revenir à la libre distribution, c’est un aspect très important pour définir un logiciel comme open source. Imaginons que votre client, Mr X, développe une sur-couche à votre application. D’après vos dires, il ne peut pas vendre à son compte ce projet, puisque les sources de votre application sont à l’intérieur. Cela s’oppose directement au principe d’open source.

  7. Michel GUILLOUT on juillet 28, 2010 13 h 41 min

    Mr Triaille à fait une bonne analyse de ce type de distribution, à la lecture de sa documentation je considère « la redistribution » comme un « point possible », non comme un pre-requis. Pour qualifier le produit d’open source ».
    Mais plutôt que de faire de la sémantique, mon but était de fournir un outil ne nécessitant ni achat du « logiciel » ni facturation de « maintenance » ou d’abonnement. Le tout en fournissant à l’utilisateur le code source complet du produit pour qu’il puisse l’adapter à ses besoins sans facturation complémentaire. J’aurais pu développer en VB .NET et être totalement opaque ….

    Donc je vais donc dire « Pas d’achat de licence » et « fourniture du code source ».

Name (required)

Email (required)

Site web

Speak your mind