Ce qu’il ne faut pas faire avec les procédures…

Mon cher journal…

gestion procédureJe t’écris aujourd’hui mon cher journal intime car j’en ai gros sur le cœur !

Qui aurait pu dire lors de ma naissance que mon existence aurait été si vaine ?

Au moment où j’ai appris que dans le grand bal du système Qualité  j’allais être désignée procédure mon cœur s’est soulevé de bonheur !

Moi procédure ! Surmoi des instructions de travail (aux deux sens du terme), pilier des bonnes pratiques… en un mot une star !

Et pas n’importe quelle procédure en plus: la procédure achat :) Je n’aurais pas l’outrecuidance de me comparer aux procédures obligatoires, mais j’allais être la gardienne attentive du 7.4, rien que cela :)

L’incompréhension

Mon bonheur fut de courte durée.

Le nom de la procédure

nom-procédureTout d’abord j’appris le nom que ma mère (la responsable qualité) voulait me donner: « PR-NO1-1.0″

Je me souviens d’avoir pensé « elle plaisante là c’est pas possible ?? », ce n’est pas un nom cela c’est une punition !

Quand on nomme une procédure c’est pour que son nom nous évoque immédiatement sa fonction.

Avec un tel nom j’allais être la risée de tous les salariés de l’entreprise c’est sûr !

Le contenu de la procédure

contenu de la procédurePardonnez mon égo disproportionné, mais suite au nom que j’ai reçu, je me suis immédiatement regardé le nombril, je l’avoue!

Mon contenu était bien trop important pour attirer les beaux travailleurs (12 pages !) et mes bourrelets superflus (terminologie, définitions opaques, références normatives) ont constitué autant d’obstacles à mon intégration dans l’entreprise !

J’aurais tant voulu avoir un look un peu sexy: un logigramme quelques couleurs en guise de maquillage, rien de plus.

Mais à priori ma marâtre n’a rien d’une esthète.

La fonction

fonction-procédureJamais consultée…même pour le passage de commandes (un comble!) ma fonction dans le SMQ se limitait à des fonctions d’apparat.

Je ne vivais plus vraiment…enfermée nuit et jour dans le manuel Qualité (vous savez le gros classeur lui aussi jamais consulté) …bref, je prenais la poussière.

Une sortie par an, lors de la revue de Direction, vous parlez d’une existence !

Ma réputation

J’hésite toujours à raconter ce que l’on dit de moi…

communication-procédureDans les couloirs, les opérationnels rient de moi, ils m’appellent « paperasse inutile » (je me demande quelquefois si ce n’est pas synonyme de « PR-NO1-1.0″ moi qui aurait tant voulu m’appeler ACHAT-01, avoir un nom de caractère qui dit de moi ce que je suis m’aurait tant aidé…).

…Cela aurait évité que lors de la revue documentaire un sempiternel « non appliquée dans l’entreprise » revienne sans cesse…

…Sans cesse comme si cette phrase sentencieuse n’était pas le fruit d’une gestion calamiteuse de notre gouvernance documentaire !

Combien de non conformités aurions nous évitées, en procédant autrement ?…Seule la procédure « Gestion des Non Conformités et Actions correctives »  ou plutôt…. »PR-O4-2.3″ pourrait le dire !

A bons entendeurs ;)

Partagez ce contenu...Tweet about this on Twitter2Share on Facebook3Share on Google+3Share on LinkedIn0Email this to someone
Tags: , ,

Comments

1 Comment so far

  1. Camille on mars 5, 2014 15 h 41 min

    Quel plaisir à lire ! Quand le fond et la forme suivent, rien à redire.
    Je m’étonne du peu de commentaires sur cet article criant de vérité.

Name (obligatoire)

Email (obligatoire)

Site web

Speak your mind