Lors de l’accompagnement à la certification iso 9001 de Topnir Systems, la Direction a émis le vœu d’informatiser la gestion de son système Qualité.

logiciel iso 9001Nous nous sommes donc mis au travail pour créer un logiciel orienté « processus ».

Le cahier des charges était ambitieux: le logiciel devait gérer l’ensemble des projets de l’entreprise, les documents Qualité, les non conformités et mettre à jour en temps réel un tableau de bord avec des indicateurs, statistiques, et émettre des alertes en cas d’écarts avec les évènements attendus.

Heureusement pour nous, Francois SANCENOT, le programmeur  en a assumé la réalisation  avec le calme, la rigueur et la persévérance indispensables à la réussite d’un tel projet !

Il nous livre ici son point de vue sur cette expérience et la démocratisation probable des systèmes Qualité informatisés dans les années à venir.

INTERVIEW

interview iso1) Pouvez vous vous présenter ?

SANCENOT François, je suis ingénieur informatique chez Topnir Systems et indépendant sous le nom de SCSID (http://scsid.fr/). Après un parcours initial dans l’administration des systèmes informatiques, je me suis spécialisé dans le développement d’applications .NET.

2) Comment définiriez vous le logiciel « TOPGEST » ?

TopGest est une application dédiée au management de la qualité qui prend en charge les processus de la société Topnir Systems.  Ce logiciel a été développé lorsque la société a souhaité se certifier ISO 9001.

3) Quel a été « le » ou quels ont été « les » langages de programmation utilisés ? Quels avantages représentaient ils par rapport à d’autres langages ?

TopGest a été développé en .NET 2.0 avec le langage C#, et en .NET le langage n’est qu’une affinité. Le vrai choix c’est donc d’avoir utilisé .NET qui apporte l’avantage par rapport à d’autres solutions de travailler sur du plus haut niveau : on peut passer plus de temps à coder sur le métier.

4) Combien de temps vous a t il fallu pour terminer la première version stable et fonctionnelle de TopGest (1.0 ?) ?

La première version de Topgest a nécessité environ 3 mois de travail à temps plein, cependant, cette version a continué à évoluer pour répondre à l’évolution des processus qualité.

5) En considérant la durée qu’il vous a fallu pour arriver à la « 1.0 », quelle est la part en pourcentage de programmation pure et la part de réunions et tests ?

Planning iso 9001La réussite d’un tel projet passe par beaucoup de réunions qui permettent de comprendre les processus. Ces réunions ont occupé environ 20% du temps, alors que 70% du temps a été dédié à la programmation et 10% aux tests.

.

.

6) A quelles difficultés vous êtes vous heurté durant la conception de ce logiciel ?

La plus grosse difficulté du projet a été de bien « modéliser » les processus qualité, c’est-à-dire de transformer l’énoncé « papier » en structure informatique. Un indicateur ou un formulaire incohérent c’est beaucoup de temps perdu pour corriger le tir.

Modélisation du processus iso 9001 sur logiciel(Cliquez sur l’image pour l’agrandir)

.

.

.

.

.

7) Pourquoi le support informatique s’est il imposé par rapport à une documentation papier ?

Car le tout numérique permet par rapport au papier un gain de temps important pour ses utilisateurs : recherches par mot clé, calcul automatique des indicateurs, alarmes dynamiques centralisées sur un tableau de bord. De plus, les données sont centralisées, organisées et accessibles par tous ce qui rend l’approche plus intéressante que si elle était sur papier. Pour résumer, je dirais que l’approche informatique a permis une transition plus facile vers l’ISO 9001 car plus ludique.Gestion des processus par TopGest

(Cliquez sur l’image pour l’agrandir)

.

.

.

.

8 ) Selon vous, dans quel cas une entreprise a t elle intérêt à développer pour la Qualité un logiciel dédié et dans quel cas devrait elle s’abstenir ?

Il est évident que faire développer un logiciel dédié a un coût, mais en contrepartie celui-ci répond exactement aux besoins de l’entreprise. Je pense qu’il faut d’abord spécifier les besoins de l’entreprise et ensuite comparer les solutions existantes. Si aucune des solutions ne répond au besoin en terme de fonctionnalités, l’alternative de créer un logiciel dédié est peut être à envisager.

Nous avons choisi de développer TopGest car les logiciels proposés sur le marché ne répondaient pas à nos attentes.

certification ISO 9001 réussie9) Les deux « avis » des auditeurs de certification ont été « Un logiciel Qualité excellent parfaitement intégré à la gestion de projets » et « Je n’avais encore jamais vu cela, quelle que soit la taille des entreprises que j’aie auditées », vous attendiez vous à de telles louanges ?

J’ai été très étonné et ce d’autant que les auditeurs étaient très expérimentés. Ces réactions confirment que la qualité est la plupart du temps non informatisée et que le potentiel de ce type de logiciel est énorme.

10) Le secteur « Qualité » connaît peu de solutions informatiques dédiées.

Avec près d’un million de certificat ISO 9001 dans le monde doit on s’attendre à voir les grands éditeurs de logiciels arriver sur le marché ou reste-t-il encore trop confidentiel ?

Je pense qu’on peut s’attendre dans l’avenir à ce que de gros éditeurs développent des solutions dédiées à la qualité et pas uniquement à l’ISO 9001.

Un grand merci à M. SANCENOT  pour  avoir pris le temps de répondre à mes questions.

Partagez ce contenu...Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0Email this to someone

Comments

Name (required)

Email (required)

Site web

Speak your mind