L’évaluation et le traitement du risque, que ce soit au niveau du management du processus ou de l’audit interne, par exemple, est nécessaire à un management éclairé de votre système qualité.

En réalité, que ce soit lors d’une démarche visant la certification ISO 9001 ou plus généralement lors d’un management d’entreprise « classique » le traitement du risque est pratiqué, depuis longtemps, par toutes les entreprises leaders dans leur secteur d’activité.

Je vous propose donc, avec le temps, de constituer un « dossier » concernant le traitement du risque.

En voici le sommaire:

  1. Introduction à la notion de risque
  2. Les outils d’aide à la maîtrise du risque
  3. Anticiper les problèmes ou le dilemme du traitement par l’urgence dans les entreprises modernes
  4. Inclure le traitement du risque dans une logique de management globale

Ces titres deviendront cliquables au fur et à mesure que les articles correspondants seront écrits.

Quelles sont les principaux objectifs du traitement du risque?

Traiter le risque pour éviter que le problème ne survienne

C’est l’objectif « le plus connu » de la maîtrise du risque, nous cherchons à anticiper les non conformités afin d’empêcher leur apparition.

En vous aidant d’outils comme l’AMDEC, que nous passerons en revue plus tard, vous définirez les priorités dans le traitement des problèmes pouvant survenir, et l’étude de ceux-ci pourra vous aider à les étouffer dans l’œuf.

Traiter le risque pour en diminuer les effets indésirables et éviter les sur-incidents

Malgré vos efforts d’analyse, vous n’avez pas pu empêcher l’apparition du problème.

Toutefois, si votre analyse a été efficace, vous serez surement en mesure d’en diminuer leur impact négatif et surtout de ne pas rajouter des problèmes en voulant traiter…le problème.

Vous lutterez ainsi efficacement contre les « sur-incidents ».

Traiter le risque pour optimiser l’espérance de gain de l’entreprise

Sûrement l’aspect vertueux le plus méconnu du traitement du risque.

Votre entreprise (privée) a pour finalité de faire du bénéfice (votre patron vous le répète assez souvent…).

Son espérance de gain (E.V= Expected Value), quelle que soit la situation sera égale à:

E.V= Gains – Pertes

Nous étudions souvent la façon la plus pertinente de maximiser ses gains sans trop se soucier…de minimiser ses pertes !

Pourtant pour optimiser ses gains, votre entreprise doit traiter les pertes comme des risques potentiels.

J’imagine que ce dernier point, a donné des idées aux responsables qualité pour satisfaire la principale préoccupation votre « patron-client »…afin de demander une augmentation sous forme de % des pertes évitées…

Partagez ce contenu...Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0Email this to someone

Comments

2 Comments so far

  1. Les tweets qui mentionnent Introduction à la notion de « risque » dans une démarche ISO 9001 | Le Blog ISO 9001 -- Topsy.com on octobre 19, 2010 22 h 34 min

    […] Ce billet était mentionné sur Twitter par AFNOR et AFNOR, Sara BROCA. Sara BROCA a dit: Introduction à la notion de « risque » dans une démarche ISO 9001 http://j.mp/acOYab #qa #fr #qualite […]

  2. Twitted by gsempe on octobre 20, 2010 8 h 50 min

    […] This post was Twitted by gsempe […]

Name (required)

Email (required)

Site web

Speak your mind